Jougne – Champ aux Dames

Jougne.jpg

Bien que le ski de descente fût pratiqué dès la fin des années 30 sur les pentes du Champ-aux-Dames, c’est en 1953, soit 4 ans après la création de la station voisine de Métabief, que sera construit le premier remonte-pente du village de Jougne. Il s’agit d’un téléski à enroulement de manufacture suisse (système Vogler), acquis par une famille locale, qui facilite notamment la desserte d’un tremplin de saut à ski.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il sera secondé au début des années 60 par un téléski débrayable du constructeur Poma puis remplacé par un appareil quasi-identique en 1966. Les deux téléskis jumeaux sont alors nommés « Jougne I » et « Jougne II » mais aussi fréquemment surnommés les « téléskis bleus » de part leur couleur peu commune.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la fin des années 90, le domaine de Métabief s’agrandit en reprenant en gérance ces deux téléskis. En cas d’incident technique, le personnel devait alors rejoindre ce site en motoneige depuis Métabief. Avec un temps d’intervention de près d’un quart d’heure, l’opération n’était pas forcément rentable mais l’objectif est surtout de préserver cette activité prisée des enfants du village et son rôle social.

2b copie.jpg8 copie.jpg

Mais ce n’est pas tout !

Un dernier téléski débrayable, celui du « Champ aux Dames », fût également construit à la même époque que ses voisins. Sa gare de départ de couleur violette se situait un peu à l’écart, juste en dessous d’un pylône électrique, et la ligne [du téléski] remontait en direction sud-ouest pour arriver non loin des téléskis bleus. Resté privé jusqu’au bout, il sera le premier appareil abandonné du domaine (années 80) mais son démontage n’interviendra qu’au début des années 2000, en même temps que le téléski « Jougne I ».

Le domaine du Champs aux Dames a eu un vif succès et a pu subsister un bon nombre d’années grâce à des pentes bien enherbées qui pouvaient être skiées même avec un faible enneigement. Le téléski « Jougne II »,  toujours visible aujourd’hui, a été exploité jusqu’au début des 2010 mais cela ne marque pas pour autant la fin de l’activité ski pour la commune qui dispose par ailleurs de 2 domaines skiable : Entre-les-Fourgs et le secteur de Piquemiette relié au domaine de Métabief.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

plan jougne copie.jpg

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=10936&st=140

https://www.google.fr/maps/@46.7655239,6.385484,3a,75y,200.7h,96.79t/data=!3m6!1e1!3m4!1sXtrnEskdiOiUz4CyFzG9Ew!2e0!7i13312!8i6656

www.skipass.com/forums/sports/stations_ski_france/jura/sujet-41478.html

https://web.archive.org/web/20051012221203/http://www.immovac.fr/images/photos/metabief/plan.jpg

Cormaranche en Bugey

Cormaranche

La commune de Cormaranche-en-Bugey s’est lancée dans l’aventure du ski alpin en 1966 avec la construction d’un long téléski permettant d’atteindre le sommet du Planachat. L’appareil desservait deux pistes de ski en forêt, à priori bleu et rouge. Pour satisfaire aussi les skieurs débutants, un second téléski sera installé quelques années plus tard en contrebas du front de neige. La commune développe également des pistes de ski de fond sur le massif.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais en avril 2010, le conseil municipal décide de ne pas réaliser la révision trentenaire des téléskis. La baisse significative de l’enneigement est indéniablement en cause (il n’était même plus possible de damer les pistes de ski de fond lors des trois dernières saisons) mais ce n’est pas le seul critère qui a conduit à cette décision :

  • De nouveaux investissements seraient nécessaires afin de répondre aux nouvelles de normes en matière de sécurité notamment (matériel, personnel qualifié …). La révision des 30 ans avait déjà été repoussée d’une année lors de la saison 2008-2009 mais là ce n’est plus possible et la facture s’annonce élevée (estimée entre 60 et 80 000€)
  • On relève par ailleurs une baisse du nombre de bénévoles sur la station, ces derniers considérant qu’il ne s’agit plus d’une activité d’avenir sur ce territoire.
  • Et de manière générale ce petit domaine n’est plus à même de répondre aux exigences des clients, que ce soit sur les infrastructures, la pratique de nouvelles glisses ou encore sur la qualité du damage des pistes.

Depuis le printemps 2013, le site trouve une seconde vie avec la création d’un « Bike Park », comportant 4 pistes de descente et 5 pistes d’enduro. Les téléskis sont alors toujours en place mais plus utilisés.

plan.jpg

Lieu-dit Constructeur Dénivelé Longueur Dates d’exploitation
TKD1 du Planachat
Planachat MONTAZ MAUTINO 271m ~ 1120m 1966 à 2010
TKD1 des Côtes
Les Côtes MONTAZ MAUTINO 43m ~ 230m 1974 à 2010

.

##SOURCES2

http://www.cormaranche-en-bugey.fr/wp-content/uploads/2015/06/Dossier-t%C3%A9l%C3%A9ski.pdf

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=1876&st=2200

http://www.facebook.com/BikeParkCormaranche

Damprichard

Damprichard.jpg

Ouvrons les journaux locaux :


compil fil neige.jpg

« L’apparition de la neige, samedi [9 janvier 1960, ndlr], a permis au ski-club de Damprichard, dans le Doubs, d’inaugurer son nouveau remonte-pente, qui donne ainsi à la localité sa place parmi les stations hivernales équipées. Le remonte-pente domine la localité. La première montée a été effectuée par Albert Guillaume, un skieur chevronnée de la société. »

 Article intitulé « Le remonte-pente fonctionne à Damprichard »journal inconnu, 12 janvier 1960.

lepays copie.jpg

« Le ski-club de Damprichard envisage la dépose et la vente du téléski du Côtard, à l’arrêt depuis cinq ans [1990 ndlr].

Le téléski du Côtard a été installé dans les années 60. « Cet équipement avait remplacé le fil-neige qui partait depuis derrière l’usine Petermann et montait dans le bois du Côtard où une tranchée avait été ouverte à l’orée du Côtard », se souvient Fernand Groslambert, l’un des pionniers du ski-club, qui précise « qu’à l’époque, il n’y avait pas de skieurs de fond ».

Le financement du téléski qui s’élevait alors à six millions d’anciens francs avait été couvert par les membres du ski, en quelque sorte actionnaires ainsi que par la contribution de mécènes horlogers du village. « Il y avait un standing en ce temps-là au ski-club » rappelle Raymond Tatu, actuel président qui observe que Georges Burdet et Louis Munnier, deux patrons de fabriques de boites à montres, ont dirigé le ski dans les années 50-60.L’organisation des premières fêtes de la bière et des bals à la choucroute par le ski-club de Damprichard ont aussi participé alors au paiement du téléski.Cette installation était surtout utilise par les skieurs locaux. Mais il était conseillé d’être un pratiquant chevronné à cause de la difficulté d’une piste rouge [400 m de long pour 70m de dénivelé, ndlr].

La déclivité exceptionnelle, que Raymond Tatu dit n’avoir jamais rencontré ailleurs, y compris dans les Alpes, rendait déjà presque périlleux l’emploi du tire-fesse. « Les pieds des gamins ne touchaient pas terre et il fallait parfois arrêter le téléski si l’un d’eux lâchait la canne en cours de montée ». Cette piste n’était pas plus facile à damer. Le ski-club à eu recours pour cela à un rouleau et à un scooter des neiges mais face à cette rampe, seuls des skieurs placés perpendiculairement à la pente pouvaient tenir l’équilibre et ainsi damer la piste en groupe compact. Ces handicaps naturels n’ont en fait pas pénalisé la fréquentation du téléski, qui en revanche a été victime du manque de neige. Il  ne ronronne donc plus depuis cinq ans. Sa réouverture parait aujourd’hui très hypothétique et illusoire autant pour des questions de sécurité que pour des considérations administratives.

« Nous sommes à peu prés certains que la commission de sécurité ne renouvellerait pas son autorisation », redoute Raymond Tatu. D’autant plus que l’usine Petermann s’est sensiblement approchée de la piste depuis son extension. « Les protections sont insuffisantes », reconnait Fernand Groslambert. Dans ces conditions, il ne semble pas y avoir d’autre alternative que de démanteler ce téléski. « Nous nous sommes rendus à cette évidence, mais par délicatesse vis-à-vis des gens qui ont participé à son installation, nous souhaitons qu’ils donnent leur avis », souligne Raymond Tatu. Si personne ne s’oppose au démontage du téléski, le ski-club envisagerait sa revente. « Il parait que le ski-club de Maiche projetait de s’équiper d’un second téléski pour desservir la piste de la Chevatée », remarque F. Groslambert.

Il parait exclu en tout cas de le déposer pour le transférer sur un autre site à Damprichard. Par contre, le ski-club évoque l’intérêt qu’il y aurait à installer un fil-neige au lieu-dit Les Seignes sur le versant nord de la Montée. André Triboulet, le maire, se déclare prêt à étudier avec bienveillance une telle éventualité. Ce fil-neige augmenterait la capacité d’attraction du site de la Montée, où le ski-club dispose déjà d’une piste de fond éclairée et d’un chalet sachant en outre que de cet endroit une piste de ski nordique par en direction de Fournet-Blancheroche. »

Article intitulé « Téléski à vendre », journal « Le Pays », 10 janvier 1995.

En complément :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais le ski à Damprichard se pratiquait aussi bien avant les années 60. C’est en 1936 que la première piste de descente fut créée entre la Montée et la maison Mettey (ou maison du « Doré »). Elle fut desservie par un fil-neige rudimentaire fourni une usine de Pontarlier dont le fonctionnement reprenait celui des fils que les mineures utilisaient pour descende au fond des mines de charbon. Le ski-club de Damprichard, inauguré le 28 octobre 1959, permettra ensuite la construction du chalet « sous le Sas », faisant office de bar… Après le démontage du téléski du Côtard en 1995, ce chalet fut démoli et c’est à la Montée qu’un nouveau chalet à été construit. Le projet de nouveau fil-neige au lieu-dit des Seignes ne sera quant à lui jamais réalisé.

plan copie.jpg

.

##SOURCES2

http://ski.damprichard.free.fr/?page_id=27

http://www.mairie-damprichard.fr/image/80.pdf

 

Morbier – la Bucle

Morbier - la Bucle.jpg

3 copie
Remonte pente de la Bucle

La commune de Morbier dispose d’une petite station de ski : « Les Gentianes » (lieu-dit des Marais) dédiée à l’apprentissage du ski. Mais saviez-vous que d’autres téléskis ont aussi fonctionné à proximité de l’actuel plan d’eau ?

Les informations à leur sujet sont rares sur le net, mais si l’on fait parler les vues aériennes et les cartes IGN, on découvre l’existence de 2 grands téléskis :

  • l’un d’eux partait à proximité du camping puis remontait vers le nord pour desservir une large piste verte.
  • l’autre partait juste à l’est de la piscine (construite en 1974) et montait jusqu’à la côte « 1010m », à proximité du col de la Bucle. Il desservait à priori une large piste noire, une rouge ainsi qu’un chemin bleu qui fut élargi en 1970.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces appareils ont été installés dans les années 60, à peu prés en même temps que les chalets des Pontets. Ils étaient toujours exploités en 1995.

plan.jpg

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=11887&st=40

Bois d’Amont

Bois d'Amont.jpg

Grâce au succès des équipements sportifs du massif voisin de Noirmont, le fief de Léo Lacroix peut s’offrir le top des remontées mécaniques de l’époque : un téléski à cannes. Celui-ci sera installé à la fin des années 60 au cœur du village de Bois d’Amont, au lieu dit des Combettes (au niveau de l’actuel village de vacances du « Soleil Val d’Orbe »). Il  fera la joie des skieurs jusqu’en 1977.

Un appareil à découvrir en vidéo (INA, 1967):

https://player.ina.fr/player/embed/LXF04006486/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1

plan2.jpg

.

##SOURCES2

http://www.ina.fr/video/LXF04006486

http://www.boisdamont.fr/medias/BM/BM3.pdf

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=11212

 

Peyranère

Peyranère.jpg

Si les classes de neige se faisaient déjà au centre René Soubré dans les années 50, ce n’est que dans les années 70 qu’un téléski à moteur thermique fut installé sur le plateau de Peyranère, en contrebas du col du Somport. L’installation était très modeste et ne desservait qu’une piste d’environ 300 mètres de long. Un ancien élève raconte qu’en 1997 les meilleurs damaient la piste avec leurs skis pour les débutants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

plan.jpg

.

##SOURCES2

http://www.skipass.com/forums/sports/ete/sujet-50969.html

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=100

http://www.concours-history.com/v259/index.php?option=com_flexicontent&view=item&cid=16:temoignages&id=599:classe-de-neige-a-peyranere-fevrier-1958&Itemid=178

 

La Bouloie

Bouloie

La commune de Bussang disposait il y a peu de 2 petits domaines skiables :

  • Larcenaire, avec son tremplin et une belle diversité de pistes, et
  • La Bouloie, avec sa grande piste en forêt de près d’un kilomètre de long.

clicheo.fr.JPG

La piste historique de la Bouloie a été crée en 1944 lors d’un concours de ski. Elle accueillie diverses compétitions de slalom et de slalom géant. En 1966, la piste est rallongée mais il fallut attendre 1970 pour voir l’apparition des premiers téléskis. Un téléski école suivra neuf ans plus tard.

Les trois téléskis de la Bouloie sont toujours en place mais, après avoir connu de multiples propriétaires, ils n’ont plus fonctionnés depuis la fin des années 2000. La raison de cette fermeture semble relever avant tout de décisions politiques, la municipalité préférant centrer les financements sur Larcenaire. Seul l’hôtel-restaurant situé au pied des pistes est aujourd’hui encore en activité.

Un association, « Bussang événement », a été crée en 2014 afin que la Bouloie ne tombe pas dans l’oubli. Des descentes au flambeau y sont organisées tous les ans … mais la montée s’effectue bien sûr à pied.

Lieu-dit Constructeur Dénivelé Longueur Exploitation
TKD1 du Plain de Bouloie
Plain de la Bouloie POMA 72 m 310 m 1979 > 2010
TKD1 de la Tête de Bouloie
Tête de Bouloie POMA 259 m 798 m 1970 > 2010
TKF1 Ecole
Plain de la Bouloie POMA 32 m 144 m 1970 > 2010

Ce diaporama nécessite JavaScript.

plan.jpg

.
##SOURCES2

http://www.bussang-evenements.fr/

http://labouloie.free.fr/documentation_pdf/vosges-bussang–station-de-ski–la-bouloie–2006.pdf

http://www.clicheo.fr/photo/n029-vosges-neige-col-bussang-bouloie-ski

http://www.skipass.com/forums/enmontagne/direct/autres/sujet-114631.html

http://www.skipass.com/forums/enmontagne/stations_ski_france/vosges/sujet-129375.html

http://www.skipass.com/stations/plan-pistes_La-Bouloie.html