La Giettaz (village)

Giettaz.jpg

Le tout premier remonte-pente de la Giettaz est un téléski privé à archets nommé « Le Maigre », installé en 1953 et doté de 6 pylônes-portiques qui s’apparentent grandement à ceux du constructeur Müller. La ligne débutait au niveau de la route du Plan (virage à l’est du Pont Noir) et traversait les alpages en direction du lieu dit Vorays :

12 Croix du char et tékéski 1960 copie.jpg

Au début des années 60, deux autres téléskis privés viennent agrandir le domaine : celui des « Puginières », qui longe le ruisseau Noir au dessus de la route du Plan, et celui de « l’Abbaye », situé en contrebas et à proximité de la chapelle des Nants. Ils ont tous deux été commandés au constructeur Montaz Mautino pour desservir des pistes vertes et bleues.

4.jpg

7

Le maire de l’époque, Nicolas Jiguet, va ensuite prendre les rênes en rachetant le téléski des Puginières et en ajoutant un 2ème tronçon en 1964 : le téléski des « Clapières ». La partie sommitale de l’installation est assez raide ce qui justifie le niveau des pistes desservies (bleu et rouge).

Que sont-ils devenus ?

Les téléskis du Maigre et des Puginières ont maintes fois été victimes de leurs situations au cœur de couloirs d’avalanches. Le premier n’a semble t-il pas passé les années 60. On peut encore de nos jours voir les fondations en pierre de la gare aval.

Quant au second, il a d’abord perdu 2 pylônes le 6 février 1961, été réhabilité en 1971 (au vu des données du F.I.R.M.), puis a été détruit à 90% par une autre avalanche le 3 février 1978. Cette dernière, a par ailleurs totalement détruit un téléski portatif situé en aval de la route et projeté une dameuse jusqu’au pied de la Villa Jeanne d’Arc (actuel centre de vacances).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On notera qu’entre-temps, la municipalité a développé un autre domaine skiable situé sous la Tête de Toraz, plus haut, mieux exposé et relié à l’ensemble « Evasion Mont Blanc » depuis 2004. Le domaine historique exposé plein sud perd donc tout son intérêt et l’exploitation des téléskis des Clapières et de l’Abbaye cesse dans les années 90. Seul le téléski des Puginières (ou « Pug » pour les intimes) renaitra de ses cendres et survivra jusqu’en 2007. Toutes les installations ont été démontées en 2008 à l’exception du téléski de l’Abbaye qui rouille toujours au fond d’un jardin et qui a reçu un p’tit coup sur la tête :

TKF G1 penchée

Lieu-dit Constructeur Dénivelé Longueur Dates d’exploitation
TKE2 du Maigre
L’Alpage Müller (?) ~ 120m ~ 450m 1953 > 60’s ?
TKD1 des Puginières
La Gardette Montaz M. 74m 390m 1959 > 2007
TKF1 de l’Abbaye
L’Abbaye Montaz M. 70m 294m 1964 (?) > 90’s
TK des Clapières
La Puzinière ? 170m 650m 1964 > 90’s
TK portatif
Villa Jeanne d’Arc ? ? ?  ?  > 1978

plan copie.jpg

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=80

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=7682&mode=threaded&pid=114889

http://fr.calameo.com/read/000637026de9e62c5da34

http://www.savoie.gouv.fr/content/download/14341/107639/file/giettaz%20note%20de%20present.pdf

https://martinealamontagne.wordpress.com/2014/03/24/monsieur-le-maire/

 

Publicités

Ugine – Le Lierre

Ugine Lierre.jpg

Le téléski du Lierre a été installé dans les années 70 en contrebas du chalet du même nom afin de satisfaire les employés de la R.A.T.P. qui y logeaient ainsi que les enfants de colonies de vacances. Un bar-restaurant a également fait son apparition sur ce site à la même période. L’appareil à perches fixes qui comporte 3 pylônes en arche est aujourd’hui totalement laissé à l’abandon.

plan.jpg

.

##SOURCES2.jpg

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=80

Sainte Foy Tarentaise (village)

Ste Foy.jpg

Au début des années 1960, la commune de Sainte Foy Tarentaise projette de développer une station de ski sur son territoire, qui permettrait notamment d’éviter un exode massive des jeunes suite à l’abandon successif des activités agricoles. Elle compte pour cela profiter des revenus émanent de la construction du barrage EDF du Lac de Clou mais les finances s’avèrent insuffisante et  ce n’est qu’en 1978 que sera aménagé le site de Bonconseil (actuel domaine skiable).

Pour patienter jusque là, un téléski d’environ 500 mètres de long fut installé entre les hameaux du Villard et de Raffort. Endommagé lors d’une avalanche de poudreuse survenue le 12 février 1970, il sera alors démonté et déplacé quelques centaines de mètres plus au nord, au départ du hameau de Baptieu. L’appareil restera  en place jusque dans les années 2000.

plan copie.jpg

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=80

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsf4-de-l-aiguille-poma-3206.html

http://webissimo.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Formulaire_PPRN_Ste_Foy_Tarentaise_internet_cle0826ff.pdf

 

Celliers

Celliers

Alors que la commune des Avanchers vient de se doter de ses premiers remonte-pentes, qui intégreront plus tard le domaine skiable de Valmorel, la commune voisine de Celliers décide elle-aussi de se lancer dans le tourisme hivernal à la fin des années 90. Une route est d’abord construite afin de relier les hameaux de la Thuile et de Combelouvière puis le téléski débrayable des Teppes est installé, en 1967, au-dessus du cimetière du village afin de desservir une piste de 300 mètres de long.

RMnet1 copie

Celui-ci sera modernisé et remis aux normes en 1987 avec notamment le remplacement des poulies, des perches, de l’ensemble du système électrique et la mise en place d’un système de déclenchement automatique des perches. 

Entre temps, le téléski à câble bas « Télé-Enfant » est installé par l’entreprise Schippers (1984), afin de desservir le bas de la piste des Teppes, peu pentu et accessible aux débutants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’activité marche plutôt bien : on fait la queue au téléski et les deux hôtels de Celliers battent leur plein. Mais un 1997, suite à un mouvement de terrain, la route de liaison vers Combelouvière n’est plus praticable et le village se retrouve enclavé tout l’hiver au fond de la vallée d’Eaux Rousse.

Dix ans plus tard, une étude est réalisée afin de redynamiser la vallée. La remise en état de la route s’avère trop coûteuse et pas forcément durable au vu de l’instabilité du terrain. Il est alors décidé de relier Celliers au domaine skiable de Valmorel au moyen d’une télécabine flambant neuve construite en 2008. Les deux téléskis ne font alors plus le poids et la municipalité procédera à leur démontage l’année suivante.

plan.jpg

Lieu-dit Constructeur Dénivelé Longueur Dates d’exploitation
TKD1 des Teppes
Celliers                      ? ~ 90m ~ 320m 1967 à 2009
Télécorde Télé-Enfant
Celliers  Schippers ~ 20m ~ 140m 1984 à 2009

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tcd8-de-celliers-poma-5587.html

http://celliers-mon-pays.blogspot.fr/2014/10/en-memoire-mon-teleski.html

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=80

Saint Jean d’Arves – Chambons

St Jean d'Arves.jpg

527_001_73-saint-jean-darves-vue-aerienne copieGEarth Panoramio - neokosh - 2008 copie

La commune de Saint-Jean-d’Arves installe sa toute première remontée mécanique en 1953 au-dessus du hameau des Chambons : le téléski de la Curiaz. Elle équipe ensuite le secteur de la Chal, qui est toujours exploité de nos jours, puis revient équiper le secteur des Chambons en 1977 avec une chaîne de deux autres téléskis débrayables :

Le téléski des Enversins partait au sud du hameau des Chambons, montait en forêt puis rejoignait les prairies des Buffettes. Il desservait 3 pistes de ski de tous niveaux (verte, bleue et rouge).

Le téléski de l’Altiport, comme son nom l’indique, permettait de rejoindre l’altiport du Praz Sauge. Il était uniquement accessible via le téléski des Enversins et desservait 2 pistes de niveau facile situées de part et d’autre de la ligne.

 

Un petit téléski débutant fut également installé à proximité du lieu-dit « la Fleur » pour desservir une piste verte.

1 copie.jpg

Bien que très apprécié et disposant d’une bonne exposition, ce secteur perdra de l’intérêt à partir de l’année 1980, lorsque les domaines skiable de Saint-Jean-d’Arves (la Chal) et du Corbier sont reliés via le col de la Chal. Leur exploitant commune, la SATVAC, décidera d’abord de démonter le téléski de la Curiaz, en 1996, puis ne tardera pas à stopper définitivement l’exploitation des autres appareils de ce secteur. Le téléski des Enversins et de l’Altiport ont été démonté dans les années 2010.

Plan1 copie2.jpgPlan copie2.jpg

Lieu-dit Constructeur Dénivelé Longueur Dates d’exploitation
TK de la Curiaz
Le Plan Gaspard                     ? 110 m 350 m 1953 > 1996
TKD1 des Enversins
Les Enversins MECALIFT 220 m 875 m 1977 > 90’s
TKD1 de l’Altiport
Chapelain                     MECALIFT 133 m 575 m 1977 > 90’s
TKF1 Ecole
La Fleur ? 32 m 200 m ?

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsf4-de-la-chal-montaz-mautino-196.html

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tke-telebaby-de-la-chal-doppelmayr-3127.html

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tkd-de-l-altiport-mecalift-474.html

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tkd-des-enversins-mecalift-462.html

http://remontees-mecaniques.fr/

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=80

 

Termignon – les Fontaignous

Termignon Fontaignous.jpg

Les origines du domaine skiable de Termignon

1982

Au début des années 50, la commune de Termignon choisi de créer un petit domaine skiable un peu à l’écart du village, comportant trois remontées mécaniques. Un petit téléski débrayable de manufacture Poma avait principalement pour rôle d’acheminer les skieurs au cœur du domaine depuis la route D38. De plus, deux autres téléski du même type étaient installés entres les lieux-dits « les Fontaignous » et « le Coin » pour desservir principalement 3 ou 4 longues pistes pour partie en forêt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On peut noter au passage que le petit téléski situé au niveau de la route a vu sa gare aval remplacée dans les années 80 par un modèle H10 de Poma.

Mais les possibilités d’extension de ce site son limitées et, en 1988, la décision est prise de créer le domaine skiable tels qu’on le connait aujourd’hui. Le domaine des Fontaignous et alors abandonné, tous les téléskis sont démontés et seul l’on d’eux est réimplantés sur le nouveau domaine (téléski débutant des Marmottons, modernisé pour l’occasion avec une nouvelle gare amont fournie par la société Montagner).

plan copie2.jpg

.

##SOURCES2

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=19191&st=80

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tkd-des-marmottons-poma-5160.html

https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsf4-des-roches-blanches-montaz-mautino-123.html

http://forums.ski-valcenis.net/lofiversion/index.php/t970.html