Saint Honoré 1500

Saint Honoré 2

A la fin de « l’or noir », une vallée en quête vers « l’or blanc »

50

Dans les années 60, la fermeture des mines du plateau matheysin est programmée. Les élus locaux planchent alors sur un projet de diversification touristique pour parer la crise économique qui s’annonce dans la vallée. Un grand projet de développement d’une station de ski, reliée au domaine de l’Alpe du Grand Serre, est alors lancé.

En 1970, une route est construite jusqu’au site de « La Chaud », à Saint-Honoré, qui fut retenu pour le projet. Ce mamelon constitue un magnifique belvédère sur le Devoluy, l’Obiou, la chaîne du Vercors et la vallée de la Mure.

Sept ans plus tard, en 1977, débute la construction des deux premières résidences (« Les Crocus » et « les Bruyères » ; 250 lits), de courts de tennis et d’un bâtiment d’accueil, sous la direction de la SCIC Bruno Blain … Mais toujours sans la moindre trace de pistes de ski. Les appartements ont donc du mal à se vendre.

Ce n’est qu’au milieu des années 80 que le domaine skiable de l’Alpe du Grand Serre va considérablement se développer. Grâce aux subventions du Conseil Général, les téléskis partant du col de la Morte (actuelle station) sont remplacés par des télésièges et un nouveau secteur est ouvert sur les alpages des Pâtres. En 1988, la liaison par câbles est assurée jusqu’au col de l’Ouillière et l’année suivante 2 télésièges et 1 téléski sont mis en service au départ de Saint Honoré 1500.

51Plan des pistes

Le télésiège 4 place de la Chaud, dont le tracé est en dévers, à surtout un rôle d’ascenseur pour le retour au front de neige. Il desservait une unique piste bleue.

Le télésiège des Tibannes permettait d’avantage la pratique du « ski propre », avec 2 longues pistes rouge et bleue, exposés sud-ouest. Cet appareil était équipé d’une gare Alpha Évolutif dans l’optique de le transformer plus tard en télésiège débrayable. Un troisième maillon était nécessaire pour rejoindre le col de l’Oullière : il s’agit du téléski débrayable du Charlet.

Un petit téléski viendra compléter l’offre en 1991. Implanté non loin des immeubles, il permettait de faciliter les formations de l’ESF pour les skieurs débutants.

Outre le ski alpin, la station permettait de réaliser de très belles promenades l’été, notamment vers le lac de Charlet grâce à une ouverture du télésiège principal les week-ends. Des sorties en raquettes, avec guides, étaient également organisées.

Liquidation judiciaire, abus de confiance et détournement de fond

En 1988, la SCIC Bruno Blanc cède sa convention à la SCIC La Chaud. Ce nouveau promoteur immobilier relance les projets face au potentiel du site et de son activité : immeubles, chalets et hôtels avec piscine, sauna et bowling sont prévus. Un programme de 1170 nouveaux lits. Mais ce dernier était certainement trop ambitieux et la réalité rattrapa la théorie.

Alors que deux immeubles viennent d’être achevés et que le gros œuvre d’un hôtel, d’un centre commercial et de trois autres résidences sont en cours, le chantier s’arrête net en 1993. La SCIC est placée en redressement judiciaire en mars 1995 puis en liquidation trois mois plus tard. Le promoteur est quant à lui emprisonné pour escroquerie, abus de biens sociaux, abus de confiance et détournement de fonds (2,3 millions d’euros) !

Une offre d’achat est faite par un autre promoteur, en 1996, mais celle-ci n’aboutira finalement pas. Les immeubles achevés sont livrés tandis que les autres, qui ne sont pas hors d’eau, se dégradent progressivement.

4790190_2410421

Les remontées mécaniques continuent de fonctionner mais les frais d’exploitations sont conséquents pour la mairie de Saint Honoré. Une régie d’exploitation est crée pour permettre l’exploitation des installations durant les dernières années de vie de la station, avec l’espoir que l’immobilier puisse se développer sur le site de La Chaud. La station vit au ralenti, ne fonctionnant que les week-ends et pendant les vacances scolaires, lorsque l’enneigement le permet.

En 2003, alors que l’enneigement du domaine fait de plus en plus défaut, les remontées mécaniques sont abandonnées. L’exploitant du domaine de l’Alpe du Grand Serre (la SATA) n’envisage pas d’exploiter les appareils de Saint Honoré.

Certaines pièces du  télésiège de Tibannes seront reprises en 2005 par la station de l’Alpe du Grand Serre pour le prolongement du TSF4 Souriou et le reste sera revendu en 2014 à la station de Porté-Puymorens (TSF4 de l’Estagnol). La station de Saint François Longchamp racheta quant à elle le télésiège de « la Chaud » en 2007 (TSF4 des Clochettes).

Une lueur d’espoir …

Le 28 octobre 2003, une vente aux enchères de l’immobilier de La Chaud est réalisée à la bougie. Quatre promoteurs se sont disputés l’unique lot qui sera adjugé pour 830 000€. Finalement, une société parisienne « SAS La Fourmi » surenchérit le 13 janvier 2004 et l’emporte pour 1,6 millions d’euros.

Un an plus tard, les résidences de l’Obiou et du Tabor sont réhabilitées et 36 logements sont mis en vente à des prix défiant toute concurrence. Un permis de construire est accordé en 2011 pour la reprise du chantier des bâtiments inachevés mais rien n’a finalement été fait. Fin 2015, la SAS Fourmi a été placée en liquidation judiciaire puis finalement en redressement judiciaire début 2016.

PA Metral - C
Photos : P.A. METRAL

Depuis, la situation n’a pas beaucoup changée : la station fait toujours cohabiter immeubles occupés et structures inachevées qui attirent les photographes, graffeurs et explorateurs.

Le souhait de la municipalité est aujourd’hui le même que celui des habitants : voir enfin un projet se terminer ou, à défaut, voir le ruines disparaître …

En vidéos :

Reportage TF1 « Stations de ski : la fin de l’or blanc ? » (01/2020)

 

plan saint honoré

Lieu-dit Constructeur Dénivelé Longueur Exploitation
TSF4 de la Chaud
La Chaud POMA 100m 525m 1989 > 2004
TSF4 des Tibannes
Pracouiret POMA Alpha évolutif 532m 1750m 1989 > 2004
TKD1 du Charlet
Col de l’Oullière POMA 200m 320m 1989 > 2004
TKD1 des Oiseaux
La Chaud POMA 34m 325m 1991 > 2004

.

##SOURCES2

https://web.archive.org/web/20150111075939/https://www.ledauphine.com/economie-et-finance/2013/02/01/saint-honore-1500-du-reve-aux-ruines

https://www.skipass.com/blogs/Benett/reportage-saint-honore-1500-chroniqu.html

http://www.youtube.com/watch?v=nKGv-3mxMZQ

http://pierre.rondel.free.fr/images2/saintHonoreAP/index.htm

http://www.matheysine.com/frame.php?zone=sthonore

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/entre-nous-st-honore-visite-inattendue-station-inachevee-241645.html

https://www.la-croix.com/Archives/2003-10-28/Le-nouveau-depart-de-la-station-de-ski-abandonnee-_NP_-2003-10-28-193516

https://www.lexpress.fr/informations/sauvee-par-les-encheres_655255.html

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=8954

omeka.archires.archi.fr/files/original/b453d72cc5854f4232b63e96741cbbd8.pdf

https://www.skipass.com/forums/enmontagne/ski/sujet-100376.html

http://web.archive.org/web/20130205044119/

https://www.ledauphine.com/economie-et-finance/2013/02/01/saint-honore-1500-du-reve-aux-ruineshttps://www.scoop.it/topic/montagne-terre-d-innovation/p/4027644049/2014/09/08/demontage-du-telesiege-des-tibannes-la-chaud-st-honore-1500

https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=8954&st=100

https://www.francebleu.fr/emissions/du-cote-de-chez-vous/isere/la-station-abandonnee-de-saint-honore-1500

http://www.youtube.com/watch?v=ONsPlNxxwXo&feature=youtu.be&fbclid=IwAR06FFkjCzZhtflrgMbxaZQvCM1jYHhNX46VGI8gSqjlvem1cDLOPX9Qlnk

http://www.reddit.com/r/france/comments/2r8wch/jai_pris_une_photo_sainthonoré_1500_station/

https://www.skivintage.com/PBSCProduct.asp?ItmID=19463972

https://www.isere-tourisme.com/equipements/montee-de-la-chaud

https://www.lepoint.fr/economie/la-difficile-adaptation-des-stations-de-ski-au-rechauffement-climatique-22-02-2020-2363906_28.php

Messages privés (P.A. METRAL)

6 réflexions sur “Saint Honoré 1500

  1. Lionel

    En gros hormis faire le bonheur des cyclistes et des randonneurs qui veulent poser leur voiture un peu plus loin, il n’y a plus rien là haut. Un peu l’histoire du Chambon des Neiges en Auvergne en somme.

    J'aime

  2. Ping : Le changement climatique précipite la chute de l'industrie du ski - Sustainable Development News Portal | Open Team

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s