Col du Sommeiller

Col du Sommeiller.jpg

C’est en 1958, pendant une longue convalescence que l’idée de créer un centre de ski d’été sur le gracier du Sommeiller éclos dans la tête d’Edoardo Allemand (dit « Edo »), un moniteur de ski originaire de Bardonecchia. Une idée folle pour l’époque et unique dans les Alpes italiennes.

Le premier défi fut de construire une route entre Bardonecchia et le col du Sommeiller avec un budget restreint. Les travaux ont débutés au printemps 1962 à l’aide d’une pelle mécanique et d’une équipe efficace constituée de nombreux moniteurs de ski recrutés par Edo. Un géomètre a également été recruté pour définir le tracé de la future route mais celui-ci s’est trompé à trois reprises dans ses calculs, obligeant l’équipe à utiliser des explosifs pour achever la route. Afin de ne pas perdre de temps, les travailleurs couchaient parfois dans une tente militaire géante. Une fois les 19,5 km de route de terre achevés, il ne restait plus qu’à utiliser le chasse-neige mis à disposition par la province de Turin pour dégager la couche de neige qui pouvait parfois atteindre 5 mètres d’épaisseur !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’installation des téléskis débuta l’année suivante en territoire français. Un contrat est d’abord signé entre l’entreprise italienne VA.RO et la commune de Bramans pour la location des terrains, situé au sein de la zone périphérique du Parc National de la Vanoise. Les pylônes, directement plantés dans la glace, étaient fabriqués soit en bois, pour les 2 plus courts appareils, soit un métal pour le grand téléski. Ils étaient tous alimentés par des moteurs diesel avec démarreur à manivelle.

En 1963 sont également construits un petit cabanon-bar au bord des piste, tenu par la femme d’Edo, mais surtout le refuge-hôtel du Sommeiller : un paradis où rien ne manquait, pas même le Juke-Box. Il était constitué de 2 bâtiments parallèles reliés par un tunnel sécurisé et comportait notamment un restaurant de 80 places, 24 chambres et une boutique. La terrasse panoramique permettait d’admirer des couchers de soleil à couper le souffle. Bref, le succès est au rendez-vous…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

… mais les difficultés vont rapidement s’enchaîner.

Les préparatifs de début et fin de saison étaient énormes. Les employés de la station devaient commencer par creuser plusieurs mètres de neige afin de retrouver les gares de départs et d’arrivée puis réinstaller une partie des installations qui passait l’hiver au chaud ! De plus, en raison du déplacement du glacier, les employés de la station devaient vérifier continuellement l’alignement des câbles d’acier en montant sur les pylônes.

Autre coup dur, durant l’hiver 1968-1969, un aviateur constate le désastre provoqué par une avalanche : le refuge-hôtel est en ruine. Au début des années 80, un autre téléski fait son apparition pour remplacer le téléski le plus long (dit « d’Ambin ») mais quelques années plus tard, face au recul du glacier,  la pratique du ski d’été est rendu totalement impossible. La société d’exploitation est mise en liquidation judiciaire en 1989 et les installations seront laissées à l’abandon pendant une quinzaine d’années.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’association Mountain Wilderness assurera le démantèlement des installations entre 2001 et 2003.

plan-sommeiller2-copie

.

sources2

http://www.summitpost.org/the-dying-glacier/836042

http://nicolas.roybon.free.fr/montagne/sommeiller/installations.html (Page Internet indisponible)

http://mountain.wilderness.pagesperso-orange.fr/instobs/p3.htm (Vidéo de 1974, de 38:19 à 39:18)

http://www.mountainwilderness.fr/IMG/pdf/guide_installations_obsoletes.pdf

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s